Tramway des Maréchaux Sud T3

Paris France 2006
Wilmotte & Associés S.A - Tramway des Maréchaux Sud T3

Technical specifications

Maître d’ouvrage : RATP

 

architecte-urbaniste : Antoine Grumbach
Concept général extérieur et intérieur : RCP Design Global
paysagiste : Michel Desvigne
Design des stations et du mobilier urbain : Wilmotte & Industries SAS
Ambiances intérieures et tissu des sièges : Vonnik Hertig
Eclairagiste : Louis Clair
Habillage extérieur des rames : bdc conseil/grafibus

 

Surface du projet : 8km - 17 stations

Overview

Programme
Conception des stations du Tramway des Maréchaux Sud et du mobilier urbain.

Présentation du projet
D’une longueur de près de 8km, le T3 dessert 17 stations entre le Pont du Garigliano (15e) et la Porte d’Ivry (13e). Tout a été repensé : grâce à des voies de circulation spécifiques, les différents modes de déplacement sont mieux pris en compte pour faciliter le quotidien de tous. Élargis, plantés d’arbres et allégés du mobilier urbain superflu, les trottoirs deviennent de vrais lieux de promenade, avec des bancs à proximité de certaines stations. La voie de circulation est engazonnée sur les deux tiers du tracé.
Mille arbres ont été plantés (600 sur l’axe du tram et 400 sur les voies adjacentes) pour en faire un boulevard jardiné. Les stations fonctionnent comme autant d’oasis plantés et sont équipées du mobilier conçu par Jean-Michel Wilmotte, prolongeant avec équilibre les propos d’Antoine Grumbach sur la place de l’arbre, de la transparence du lieu et de la lumière. Chaque station comporte entre 2 et 3 abris de 7,5 m de long et 2,8 m de profondeur, espacés sur 45 m de quais. Pour l’équipe de concepteurs composée des agences Wilmotte & Industries SAS / Arnaud de Bussière, il a fallu tenir compte de la collection de mobilier urbain de la RATP déjà existante. Cela s’est notamment traduit par le choix des matériaux et coloris, associant une partie haute avec un ton inox rappelant la technologie et les équipements de la RATP, et une partie basse traitée dans le brun gris spécifique du mobilier parisien.
Cette nouvelle collection déborde des stations pour se déployer tout le long de la ligne avec les mâts supportant la ligne aérienne de contact, et avec les rames qui ont été dessinées et conçues avec le même parti pris esthétique. Le mobilier urbain créé met en valeur les stations en harmonie avec la ville. La lumière est également très présente. Les abris ont une surface intégralement lumineuse. Le mobilier est très caractéristique, marron, couleur historique du mobilier de la ville, pour se confondre avec les arbres, et inox, caractéristique du monde technique de la RATP. C’est une conjugaison élégante de courbes et de contrecourbes. Sur le parcours, il y a toute une scénographie lumineuse de Patrick Corillon, avec un éclairage blanc, très confortable.
Quand le tram arrive, la lumière augmente de 10% à la station.

Image gallery